Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La cassation : non à Cesare Battisti

de : ANNA MARIA MERLO
vendredi 15 octobre 2004 - 14h35 - Signaler aux modérateurs

Le recours de l’ex-leader des Pac a été rejeté. Changement de sa ligne de défense

de ANNA MARIA MERLO

Il ne manque plus que le décret d’application du gouvernement pour l’extradition de Cesare Battisti, pour autant que la police française, s’il est encore en France après ne pas s’être présenté au contrôle judiciaire le 21 août dernier, l’arrête. Hier (le 13 octobre, NdT), la Cour de Cassation a repoussé le recours présenté par l’ex activiste italien devenu écrivain de polards : le président Bruno Cotte a refusé de tenir compte de l’argument avancé par la nouvelle défense selon lequel l’extradition, 25 ans après les faits, représenterait un dommage à la vie privée et familiale que Battisti s’est construite en France.

Cesare Battisti, après sa fuite, a changé de défense. Ses avocats ne sont plus Irène Terrel et Jean-Jacques de Felice, titulaires du cabinet qui depuis des années suit les histoires judiciaires de la plupart des réfugiés italiens et qui a toujours choisi un type de défense "politique". Battisti a contacté un autre groupe, formé de Arnaud Lyon-Caen, Elisabeth Maisondieu-Camus, Eric Turco et Pierre Haïk. Les nouveaux avocats ont révélé hier avoir reçu une lettre de l’accusé dans laquelle "Battisti affirme avec force être innocent des délits dont il est injustement accusé. Il a donc décidé de changer de stratégie".

La décision prise hier par la Cour de Cassation vient apposer le mot "fin" au parcours judiciaire en France de l’histoire Battisti. Après le décret d’application du gouvernement, ce ne sera plus qu’une question de police. La décision de la Cassation rend de fait définitif l’avis favorable à l’extradition exprimé par la Cour d’appel le 30 juin dernier. A l’époque, Cesare Battisti était ressorti libre mais sous contrôle judiciaire du tribunal de Paris. Sa fuite du 21 août avait changé les choses : le 30 août, la Cour d’appel de Paris avait lancé contre lui un mandat d’arrêt et révoqué le contrôle judiciaire auquel il était soumis depuis le 3 mars dernier quand il avait été relâché après un bref séjour à la prison de la Santé, décision qui avait fait suite au renouvellement de la demande d’extradition de la part de l’Italie. En Italie, Battisti a été condamné à perpétuité, accusé d’être responsable ou d’avoir participé indirectement à quatre assassinats.

En France, la demande d’extradition avait suscité de fortes polémiques. Non seulement parce qu’une demande analogue de la part de l’Italie avait déjà été repoussée en 1991 mais surtout parce que la France avait assuré aux réfugiés italiens la possibilité de vivre sur son territoire à condition d’avoir abandonné l’activisme politique violent. De nombreux intellectuels, des membres des partis de gauche et des organisations comme la Ligue des droits de l’homme se sont rangés aux côtés de Battisti pour demander à la France de respecter la parole donnée par François Mitterand en 1985 et respectée ensuite par les gouvernements successifs, de droite comme de gauche.

Mais le gouvernement Raffarin a changé de position depuis déjà deux ans : lors d’une rencontre entre les ministres de la justice, Dominique Perben et Roberto Castelli, il avait été décidé d’enterrer la "doctrine Mitterrand" et d’envisager "au cas par cas" la situation des réfugiés condamnés par la justice italienne. Jacque Chirac a confirmé le revirement le 2 juillet dernier, à l’occasion de la visite de Berlusconi à Paris : "Si quelqu’un est condamné pour des actes terroristes - a-t-il dit - il est évidemment de notre devoir, de notre responsabilité de répondre favorablement à une demande d’extradition". L’Italie a présenté une demande pour une trentaine de réfugiés. Tous les cas ont été examinés.

Traduit de l’italien par Karl et Rosa - Bellaciao

Il Manifesto, jeudi 14 octobre


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite