Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"

de : patrice leclerc
mardi 30 mars 2010 - 23h02 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Comme secrétaire de l’Université populaire des Hauts-de-Seine, j’envoie mercredi 31 mars 2010 un courrier à Ségolène Royal pour m’opposer à sa demande auprès de l’INPI de dépôt de "université populaire"

Madame,

L’Association de Universités Populaire de France (AUPF) vient de m’apprendre que vous avez décidé de déposer auprès de l’INPI, sous le numéro 10 3705698, l’appellation « Université populaire » et certaines de ses déclinaisons.

Je suis consterné par une telle décision.

De quel droit pouvez-vous « acheter » le label « Université Populaire » ? Appellation qui appartient au patrimoine français de l’éducation populaire. Comment pouvez vous vous arroger ce privilège « d’acheter » ce qui appartient au mouvement d’éducation populaire dans son pluralisme et sa diversité ?

Jusqu’où pensez-vous pouvoir aller dans la marchandisation de notre société et plus particulièrement de la culture ?

Déposer cette dénomination, c’est confisquer une partie de l’héritage culturel de notre pays au profit d’un petit nombre. C’est aussi faire obstacle à une liberté qui conditionne l’action des associations d’éducation populaire.

J’informe les adhérents de l’Université populaire des Hauts-de-Seine de votre démarche et propose au bureau de notre association de prendre toutes les dispositions possibles pour faire opposition à votre demande auprès de la Direction de l’INPI.

Je vous demande de ne pas attendre d’être déboutée pour annuler vos démarches auprès de l’INPI et de bien vouloir nous le faire savoir.

Je vous prie de croire, Madame, en nos sentiments les plus déterminés

Patrice Leclerc http://www.patrice-leclerc.org/


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
30 mars 2010 - 23h40 - Posté par Ergo

Monsieur,
Si je peux comprendre votre préoccupation, à tord j’espère, je constate que vous tombez dans les mêmes travers que vous dénoncez. Je ne connais pas très bien le sujet, mais je peux supposer qu’il s’agit de labéliser les UPP et non UP. Dans tous les cas, vus auriez pu contacter Mme Royal, y compris par courrier sans ce ton menaçant et polémique. Ce ton dilue votre message et suscite le doute quant à votre véritable motivation. Avez vous l’intention de ou faire carrière, toutes les occasions étant bonnes à saisir ?



Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
30 mars 2010 - 23h49 - Posté par

En même temps elle a quand même osé y penser ... Pfff je sens qu’on va encore rire en 2012 ... ou pas ....


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
31 mars 2010 - 00h10 - Posté par Reziztentia

Tu veux dire on prend les mêmes et on recomence,je vais me faire un bisness vaseline au moins ca soulage


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
31 mars 2010 - 00h11 - Posté par

UPP = ??????????


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
3 avril 2010 - 16h58 - Posté par Un p’tit gars du peuple

Fort de fort

Ça y est les CONs peuvent s’envoler, on connait la chef d’esquadille...

Université et Populaire ne sont que deux mots, il doit en rester encore au moins 80 000 dans le dictionnaire, encore un petit effort M’sieudame...

Enfin bref, après ce trait d’humour, je remarque que la publicité se fait, pour les entreprises, autour de ce qu’elles ne sont pas et qu’elles savent ou croient savoir être un désir/besoin auquel le plus grand nombre aspire et auquel elles espèrent pouvoir répondre par leurs communications.

Université Populaire Participative sous tant que Ségolène Royale est Universel, Populaire et Participative, Ah oui ?
Et si finalement le choix du P’tit Nicolas était la démonstration du contraire et si ceux qui on voté pour elle l’avait fait par dépit, le choix du moins pire en quelque sorte alors en quoi est elle populaire ?


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
1er avril 2010 - 12h23 - Posté par Aviscène

Fervent auditeur des retransmissions radiophonique des universités populaires , je suis ébahi de la bêtise et de la cuistrerie de Mme Royal. Si elle souhaite se débarrasser un peu plus d’un électorat politisé et populaire je crois qu’elle a réalisé un coup de maître ! Un titre de propriété intellectuelle ne légitime en rien la spoliation des idées des autres, et prouve juste la totale malhonnêteté intellectuelle de cette caste et de ses représentants, et de leur mépris pour les réels efforts d’éducation populaire. Qu’importe ? M.Onffray et ses amis m’ont redonné goût au savoir, à la philosophie, à l’étude, madame Royal ne m’en détournera pas , pas plus que du réel engagement politique. Bye bye Royal !
Ciao bella !



Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
1er avril 2010 - 16h33 - Posté par Le Noane Ivan

Tout d’abord je tiens à apporter mon soutien à ceux qui seraient spoliés par cette attitude ubuesque de Mme Royal. J’ajoute qu’il faut avoir un sens particulier de l’appropriation privée et non de la socialisation des biens pour oser une telle démarche : Mme Royal a définitivement rompu avec le socialisme et donc avec le peuple.
Enfin, je trouve inadmissible que n’importe quel quidam puisse s’approprier par dépôt auprès de l’INPI deux termes du vocabulaire français que n’importe qui a le droit et le devoir d’utiliser quand il le souhaite. Alors ainsi je ne pourrais plus dire "deux termes" dans aucun dicours public si une dame de poitou charentes ou un homme d’ailleurs décidait de les déposer comme titre à l’INPI !
Il y a eu le précédent "64" déposer par un bistrotier comme si un chiffre pouvait devenir la propriété d’un individu alors qu’il s’agit d’un bien universel.
Y’a-t-il des sages à l’INPI ? J’espère que oui et que la demande Mme Royal sera déboutée d’autant plus qu’il y a vol manifeste.



Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
1er avril 2010 - 22h30 - Posté par zazou

PostHeaderIcon A propos de l’appellation "Université populaire"

Kamel Chibli, secrétaire général de Désirs d’avenir précise qu’il a entendu les associations qui se sont émues de son souhait de protéger l’appellation « Université populaire » au nom de Désirs d’avenir et qu’en conséquence, cette demande sera retirée dans les prochains jours.
Il rappelle que cette démarche, motivée par l’éthique, visait à empêcher l’utilisation commerciale, ou peu scrupuleuse de cette appellation et de garantir la gratuité d’accès à ces mouvements populaires, comme les « Universités populaires participatives » instaurées par l’ association Désirs d’avenir.
Il a d’ailleurs adressé à ces associations, la lettre qui suit.

Paris, le 1er avril 2010

Chère Madame, cher Monsieur,

Ségolène Royal a bien reçu votre courrier par lequel vous exprimez votre émotion suite au dépôt de l’appellation « Université populaire » par mes soins en tant que Présidente de Désirs d’avenir. Elle m’a chargée de vous répondre.

Nous avons crée, en effet, à Désirs d’avenir, des Universités populaires participatives, dont nous tenons à préserver la qualité et empêcher que ce concept ne soit repris par des organismes peu scrupuleux, ou par des agences de communication, à des fins toute autre que le débat d’idées d’accès gratuit.

Je tiens à vous rassurer et à vous dire que vos inquiétudes sont dénuées de tout fondement.

Il va de soi que les mouvements d’éducation populaire à but non lucratif ne sont pas concernés par la démarche de protection.

Compte-tenu de l’idéal qui vous anime et qui rejoint le nôtre, je ne verrais que des avantages à ce que vous soyez associés à la démarche de protection du concept d’université populaire.

Nous pourrions d’ailleurs, si vous le souhaitez, organiser des débats en commun sur des sujets de fond, bien plus importants que les polémiques qui n’ont pas de raison d’être.

Espérant avoir répondu à vos inquiétudes, je vous prie de recevoir l’expression de mes salutations distinguées.

Kamel Chibli, Secrétaire Général de Désirs d’avenir



Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
2 avril 2010 - 02h41 - Posté par Saint-Just

Madame Royal représente tous les ingrédients qui constituent les dictatures y compris matriacarles.
Nous avons aujourd’hui tous les éléments qui nous permettent d’éviter de telles aventures.
Demandez à Monsieur Jean-François Fountaine ce qu’il pense de la"démocratie participative à sens unique" de la Présidente du Poitou-Charentes,et à ses anciennes salariées obligées d’aller devant les tribunaux pour que Madame Royal respecte leurs droits de travailleuses.
Son perpétuel défilé de mode,son masque de sourire,ne fait qu’accentuer la dérive de la formation orgueilleuse des chats bottés sortant de l’E.N.A et se croyant les incontournables Maîtres de notre modeste monde.


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
21 avril 2010 - 23h57 - Posté par sabine

Bonsoir,

On ne protège pas des contenus et des concepts en les transformant en marques déposées, mais en les faisant vivre.

Sinon, il suffirait de déposer la marque "Gauche" pour qu’elle existe :o))

Bande de guignols !

Sabine






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite