Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Malheureux qui communistes...

de : LILIAN ALEMAGNA
lundi 29 mars 2010 - 10h09 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

de LILIAN ALEMAGNA

Fin de la trêve, retour des embrouilles pour le PCF. Confrontés aux départs annoncés de membres du courant « réformateur » et aux prétentions présidentielles de leur camarade du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon, les lendemains électoraux s’annoncent agités chez les communistes, réunis ce week-end en conseil national.

moins d’élus aux régionales

Si la direction se félicite des résultats obtenus par les listes Front de gauche (6,95% dans 17 régions), le bilan comptable est mitigé : 170 000 voix de plus, par rapport aux européennes de juin, mais à peine 125 élus (dont 95 PCF) contre 185, tous communistes, en 2004. L’alliance avec le Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon, la Gauche unitaire (GU) de Christian Picquet et d’autres petites formations de la gauche radicale « n’a pas permis d’obtenir autant d’élus qu’on l’espérait, convient Pierre Laurent, coordinateur national du PCF et successeur annoncé de Marie-George Buffet. Mais cette perte est due à la place importante prise par le PS et Europe Ecologie, pas à notre stratégie. » Eric Coquerel, secrétaire national du PG, renchérit : « C’est un affaiblissement numérique, mais un renforcement politique. » Inacceptable pour le député (PCF) du Rhône, André Gerin : « Les faits sont là. La baisse du nombre d’élus communistes dans les régions s’ajoute à la perte de 30 villes en 2001. »

Les Réformateurs s’en vont

Critiquée, la direction PCF l’est aussi par ses opposants réformateurs. Dans un appel lancé mercredi, ils annoncent leur intention de quitter le parti en mai et dénoncent un « raidissement dans la pratique démocratique » du PCF. « Les conditions sont réunies pour qu’il y ait un départ massif de communistes, élus comme militants », a prévenu le député de Seine-Saint-Denis Patrick Braouezec, doublé par Pierre Laurent dans la course à la tête de liste Front de gauche en Ile-de-France aux régionales.

Accompagné d’autres députés, comme Jacqueline Fraysse ou François Asensi, Braouezec a choisi de s’investir plus dans la Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), association dont les rénovateurs sont déjà membres aux côtés de Clémentine Autain. « C’est un départ à contretemps, commente Patrice Bessac, porte-parole du PCF. La dynamique du Front de gauche apparaît comme un des trois piliers d’une alternative à gauche. Ils s’en vont au moment où on marque des points. »

L’encombrant Mélenchon

Mais plus que ces départs, les prétentions présidentielles de Jean-Luc Mélenchon, intéressé par le costume de candidat Front de gauche pour 2012, ne devraient pas tarder à cristalliser les tensions PCF-PG. « Une grande partie des communistes ne voudra pas faire sa campagne », prévient d’emblée un responsable du PCF. « La question est de savoir quelle candidature permettra d’atteindre le score le plus élevé. Aujourd’hui, je n’en vois pas d’autre », répond Eric Coquerel au Parti de gauche.

Comme les communistes doivent en discuter lors de leur congrès de juin, Pierre Laurent botte en touche : « Il faut prendre cette échéance sur la question du projet, pas celle de la candidature. »« La réalité est que la direction ne veut pas de candidat en dehors du parti ! » critique le refondateur François Asensi. Mélenchon ? « Ce n’est pas une bonne idée. Il est trop marqué PS. » Pour éviter un face-à-face PCF-PG, le député du Val-de-Marne Pierre Gosnat propose « une grande personnalité incontestable de la gauche antilibérale », non encartée. Qui ? « Dans la mouvance idéologique du Front de gauche, il y a des gens de grande qualité qu’on ne voit pas forcément », se contente-t-il de répondre. Eric Coquerel prévient : « Il ne faut pas recommencer la machine à perdre [les comités antilibéraux, ndlr] de 2007 et arriver avec plusieurs candidats. » Et finir avec kyrielle de prétendants à la gauche du PS.

Quid du Front de gauche ?

Mais au-delà de 2012, les divergences avec le PG sur la poursuite du Front de gauche donnent déjà du souci place du Colonel-Fabien. Pour être « présents dans les luttes », et « élargir l’union aux mouvements syndical, social et intellectuel », pas de soucis. En revanche, pour mettre en œuvre ce « Front populaire du XXIe siècle » au PCF, on parle d’organiser, on propose des débats « ouverts à tous », destinés à construire un « projet » pour 2012. Ils reprennent ainsi l’idée d’« assises du Front de gauche », proposées par Christian Picquet.

Chez Jean-Luc Mélenchon, on est d’accord à condition qu’il y ait « assurance de se présenter ensemble aux autres élections », maintient Eric Coquerel. Mais ce « paquet cantonales-présidentielle-législatives », maintes fois proposé par le PG, les communistes n’en veulent pas. Pierre Laurent évacue :« Il n’y a pas de refus de notre part de s’inscrire dans la durée, mais il faut prendre les étapes les unes après les autres. » En somme, il est urgent d’attendre.

http://www.liberation.fr/politiques...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Malheureux qui communistes...
29 mars 2010 - 10h28

Que de la cuisine électorale. Beurkkkkkkkkkk !



Malheureux qui communistes...
29 mars 2010 - 15h04 - Posté par Dan26

Mais quand et surtout par qui le PCF sera considéré comme un vrai parti démocratique ???

Quand il était selon certains, replié sur lui même, vivant en otarcie, les communistes étaient traités de staliniens et autres noms d’oiseaux.

On lui a demandé de s’ouvrir aux autres et pour certains, c’était une sommation. Pour la cause, on lui demandait même de repartir de zéro s’il le fallait, de laisser ses élus sur le champ d’honneur de cette cause, la Gauche de la gauche.

Aujourd’hui, alors qu’il essaye avec d’autres de construire le Front de gauche, on en voit verser des larmes de crocodiles sur les élus estampillés PCF justement perdus pour la cause.

Ceux là lui prêtent encore des intentions machiavéliques.

Ceux là ne seront véritablement content que lorsqu’il n’y aura véritablement plus un seul élu estampillé PCF.



Malheureux qui communistes...
29 mars 2010 - 15h12

C’est dingue. Et c’est ça que certain-e-s appellent "de la politique" ???????????







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite