Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Une histoire de mère et d’un "ex"


de : Viktor Dedaj
dimanche 3 juin 2007 - 13h09 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 41.3 ko

de Viktor Dedaj

Vous ai-je déjà parlé de mes ex ? Non ? Qu’à cela ne tienne. Préparez vos mouchoirs.

Vous en avez certainement vous-même dans votre entourage. Non ? Cherchez bien. Dans le salon ? Et celui-là, vautré devant la télé ? Ce serait pas un ex des fois ? Non ?

Dans un placard, alors ? Sous l’évier ? Cherchez bien.

D’abord, précisons que des ex, il en existe de toutes sortes : des ex-ceci ou des ex-cela. Mais le plus pathétique, me semble-t-il, parmi la gotha des ex, c’est l’ex-communiste. Rien qu’à prononcer le terme, des frissons me parcourent le corps. Brrrr....

Attention, ne vous emballez pas. Je ne parle pas de n’importe quel type d’ex. L’ex-communiste dont il est question ici est un ex d’un genre tout à fait redoutable et pervers.

Il ne suffit pas d’avoir adhéré un jour à un parti communiste puis d’avoir quitté le sus-dit parti pour mériter le titre d’ex-communiste. Non, c’est plus compliqué que ça. D’ailleurs, on peut très bien avoir été membre d’un parti communiste sans avoir jamais été véritablement communiste. Comme on peut être toujours membre d’un parti communiste et ne plus - ou n’avoir jamais été - communiste soi-même. Plus subtil encore, et comme disait mon ami Serge, "je ne suis plus membre du Parti Communiste Français" PARCE QUE je suis communiste. Je vous laisse réfléchir à cette dernière phrase pleine de sagesse rurale.

A vrai dire, je n’ai jamais su ce que cela signifiait "être communiste". A priori, cela signifierait adhérer à l’idéologie communiste, quelque chose comme ça. L’idéologie communiste ? J’ai bien tenté de lire Marx, mais le plancher se souvient encore du contact avec le tome 1 du Capital lorsque je me suis endormi à la troisième page. Lénine avait un peu plus de pêche, mais il était aussi drôle qu’une blague racontée par Jacques Attali. A lire Trotski, je me disais que ce type ne devait pas avoir beaucoup de succès avec les gonzesses. D’ailleurs il paraît qu’il est mort d’un coup de pic à glace - comme le raconte si bien la première scène du film Basic Instinct.

Mais j’ai quand même réussi à cacher mon ignorance crasse pendant les quelques années d’adhésion à un certain Parti Communiste Français dont je tairais le nom par respect et par pudeur.

"Tu n’es pas un bon communiste", me disait-on parfois. Ah ? "Pour être un bon communiste, il faut..." suivi d’une série de recommandations à faire frémir un surveillant de dortoir d’une école coranique pakistanaise. Mais soyons clairs : malgré tout, pour la plupart d’entre eux, je les adorais. Pourquoi ? Parce que, bons communistes ou pas, ils étaient avant tout bons, foncièrement bons, tout simplement. Et courageux. Et intègres. Et aujourd’hui encore, j’emmerde les anti-communistes. Et même si certains ont abandonné, ou pris d’autres voies, leur candidature au titre d’ex-communiste - celui dont je parle - n’est pas recevable. Car pour prétendre à ce titre de gloire qui vous attire mystérieusement les sympathies de la France d’en Haut, il faut encore présenter certaines lettres de créances : la haine de son passé, la dénonciation de ses anciens camarades, un mea-culpa pathétique et prétendument rédempteur et, surtout, cette soi-disant science du "j’y étais, je sais de quoi je parle...". Ah oui ? Ca me fait penser à ces touristes qui virevoltent leur spleen d’occidental abêti à la Havane pour nous asséner des "j’y étais, je sais de quoi je parle...". Ah oui ?

Comme si le savoir s’acquérait par le truchement d’un appareil photo. Clic. C’est bon, j’ai vu donc je sais - et je pense que je suis. Comme si le savoir se mesurait à la quantité de cartes postales envoyées de "derrière les lignes ennemies". Clic. "Combien tu gagnes ?" demandera-t-on à un médecin cubain. Clic. "Pas beaucoup" pensera-t-on, et re-Clic. On aimerait lui souffler par-dessus l’épaule "vas-y, maintenant demande pourquoi" mais malheureusement, le rouleau est terminé et puis le bus part dans cinq minutes et le guide s’impatiente et puis j’ai mal au jambes et en plus j’ai pas bien dormi à cause des moustiques et puis je sais pas ce que j’ai mangé à midi mais...

Pas facile d’effleurer (rien qu’effleurer) la réalité pendant plus d’une semaine ou quinze jours. Lorsque Savoir et Impatience sont dans un bateau, c’est toujours Savoir qui tombe à l’eau.

L’ex-communiste arbore fièrement son titre - dûment gagné à la sueur d’un front populaire - comme un adolescent brandissant son tout nouveau permis. "J’y étais, je sais de quoi je parle..." écartez-vous devant, j’arrive.

L’ex-communiste vous expliquera patiemment comment "nous avons été aveugles au sujet des pays de l’Est". Ah oui ? De quel "nous" parle-t-il exactement ? Certainement pas de moi. Moi j’ai débouché deux bouteilles de bon vin à l’annonce de la chute du Mur de Berlin. ( Bon d’accord, si j’avais su pour la suite, je n’en aurais pas débouchée - ou alors une seule, juste pour goûter... ). Certainement pas des Cubains. N’était-ce point le Che qui mettait en garde dès 1965 d’un "retour de balancier" dans ces pays qui risquait de les faire revenir à une situation "pire qu’avant" - ou quelque chose comme ça ?

Et "on ne m’y reprendra plus", conclura l’ex en haussant les épaules avant de traverser la rue. Tout irait pour le mieux s’il adoptait un profil bas, reconnaissant ainsi son inaptitude crasse à comprendre une situation qui dépasse la complexité d’un manuel utilisateur d’une télécommande moderne. Mais l’ex-communiste, celui dont je parle, pas les autres, n’en a cure. Il persiste et signe à prendre la parole, à nous expliquer comment "nous" nous sommes trompés, pourquoi "nous" ne pouvons refaire "nos" mêmes erreurs... Il écrira parfois aux "autres" communistes "là-bas" pour leur expliquer "leurs" erreurs.

L’ex-communiste n’a pas encore compris que, au vu de "ses" erreurs à lui, il ferait mieux de fermer sa grande gueule et de s’asseoir désormais au fond de la salle et de demander la parole avant de la prendre.

L’ex-communiste (celui dont je parle, pas les autres) est un escroc qui prétend racheter ses fautes en faisant payer les autres, du moins ceux qui restent. Son amour propre à une valeur inestimable à ses yeux. Sa "solidarité" n’a de sens que dans la mesure où elle lui apporterait un "plus", à lui. Mais pour cela, il faudrait que les communistes de "là-bas" soient plus efficaces, que leur révolution soit plus présentable, plus sexy,pour que lui puisse s’y associer, s’en inspirer, s’en pavaner, se délecter du résultat tout en ayant eu la chance d’échapper aux douloureux processus d’élaboration.

Comme un amant qui aurait couché une fois, attendu neuf mois à l’écart et qui se présenterait à la sortie de la salle d’accouchement. Convaincu d’y être pour quelque chose, il jetera un coup d’oil critique sur le "résultat", il prétendra pouvoir décider s’il faut ou non le garder, le reconnaître ou pas... Pauvre type, va.

Il ne comprendra jamais que c’est tous les jours la fête des mères pour tous ceux et celles qui ont FAIT une révolution.

Aveugle il était, aveugle il est et aveugle il restera. Il est exact qu’un aveugle ne devient pas voyant en changeant simplement de trottoir. Mais ce qui nous a manqué jusqu’à présent, pour tous ces "ex", c’est de leur apprendre le caniveau.

Vive Cuba, Vive les femmes cubaines, Vive le peuple cubain,

Sans points d’exclamation mais, surtout, sans points d’interrogation.

Viktor Dedaj, Exologue diplômé

(uniquement sur rendez-vous)



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Une histoire de mère et d’un "ex"
3 juin 2007 - 14h03

Très beau texte, j’ajouterai vive le communisme et la liberté.

Je crois que l’auteur ne m’en voudra pas !

Léo



Une histoire de mère et d’un "ex"
3 juin 2007 - 14h35
Une histoire de mère et d’un "ex"
3 juin 2007 - 16h38

Et pan ! comme c’est bien dit ,merci Viktor ,et puis tiens je t’embrasse ,mort de rire

le bison

oeil de bison



Une histoire de mère et d’un "ex"
3 juin 2007 - 23h29 - Posté par

Des noms ! des noms !

MV


Une histoire de mère et d’un "ex"
4 juin 2007 - 20h32

C’est génial, c’est frais, super !
On se demande comment ne pas l’avoir écris soit-même, tellement c’est "exactement" ceux que, ... "l’on" vit ;-)

Ces lignes sont les plus "allégeantes" que j’ai lu depuis le dimanche funeste où les Versaillais sont entrées dans Paris :(

Bravo, je vous embrasse

Sad






SôS Soutien ô Sans-papiers appelle à contacter et visiter les retenus et à se mobiliser jeudi à 14h
dimanche 24 - 21h05
de : sôs Soutien ô Sans papiers
Manif contre les licenciements : gueules cassées, poings levés !
dimanche 24 - 11h29
3 commentaires
Brésil : "Il n’y a que des morts du Covid", les habitants de Manaus face au chaos sanitaire(vidéos)
samedi 23 - 22h21
de : nazairien
8 commentaires
Après, la prise de fonction de Biden, la "chine communiste" permet de refaire de l’anticommunisme
samedi 23 - 18h21
de : nazairien
Manifs.ce 23 janv. pour l’interdiction des licenciements !
samedi 23 - 16h09
de : joclaude
McKinsey : il est temps de nettoyer les cabinets
vendredi 22 - 20h44
de : Jonathan Lefèvre (Solidaire)
1 commentaire
Souvenir de 1968
vendredi 22 - 17h05
de : Alain Collet
2 commentaires
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 - 14h18
de : Un ex du pneu
1 commentaire
question
jeudi 21 - 18h38
de : jean1
4 commentaires
Le chanteur Morice Benin nous a quittés (1947-2021)
jeudi 21 - 14h22
Chiens de garde
jeudi 21 - 14h13
de : azard
La Chine, qui croyait, avoir éradiqué le virus, face au "démoniaque coronavirus (vidéos)
jeudi 21 - 12h45
de : nazairien
9 commentaires
Syrie, Bolivie, Centrafrique... !Des exemples : La seule guerre que l’impérialisme ne peut pas gagner !
jeudi 21 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Américain Pfizer:12 400 Israéliens testés positifs après avoir reçu le vaccin
jeudi 21 - 11h05
de : joclaude
Les "Oubliés" du Ségur de la Santé : MANIFS. partout !
jeudi 21 - 10h55
de : joclaude
Immunisés ? C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 19h32
de : Hdm
Syndicats et organisations de jeunesse appellent les étudiants à se mobiliser contre la précarité
mercredi 20 - 15h10
de : joclaude
AED : construire la lutte des précaires de l’Éducation Nationale
mercredi 20 - 15h08
RASSEMBLEMENT PRÉVU À PARIS, LE DIMANCHE 24 JANVIER 2021, PLACE JEAN FERRAT (métro Ménilmontant - ligne 2), À 15H00.
mercredi 20 - 12h38
de : Jean Clément
Gabriel, gilet jaune mutilé : « Je n’avais jamais foutu les pieds dans une manifestation »
lundi 18 - 16h24
de : jean1
1 commentaire
Norvège : "nouvelles" du fumeux vaccin Pfizer-BioNtech.
lundi 18 - 15h30
de : joclaude
1 commentaire
Femmes de chambre : que sont devenues les promesses de Marlène Schiappa ?
lundi 18 - 09h29
2 commentaires
Patrice Lumumba assassiné le 17 janvier 1961
dimanche 17 - 17h44
de : CADTM Eric Toussaint
1 commentaire
Souveraineté et démocratie ou mondialisation et régime autoritaire ?
dimanche 17 - 10h03
de : Par Michèle Dessenne, Présidente du Parti de la démondialisation
2 commentaires
la mouchardisation en plus de la marchandisation
samedi 16 - 23h00
de : reporterre
Affaire Duhamel : des réseaux de pouvoir ? Vraiment ?
vendredi 15 - 11h30
de : joclaude
1 commentaire
MACRON : Drôle de SMS, on les aura ... !
vendredi 15 - 10h49
de : joclaude
Dépistage covid massif à Roubaix une réussite ! Beaucoup plus de testeurs que de testés. Des chiffres étranges
jeudi 14 - 19h45
de : France 3 Régions
4 commentaires
CHINE : Visite de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS)
jeudi 14 - 17h37
de : joclaude
2 commentaires
Etats-Unis : des centaines de personnes aux urgences après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19
jeudi 14 - 17h31
de : joclaude
1 commentaire
Affaire Pfizer-Nigeria : les victimes attendent toujours leur dédommagement
jeudi 14 - 17h14
de : Jeune Afrique - 03 février 2011
La maison carrée ronde
mercredi 13 - 20h15
de : jy.D
Carnaval funèbre - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 17h43
de : Hdm
CHiNE : un Médecin Français à Wuhan, s’exprime !
mercredi 13 - 11h27
de : joclaude
6 commentaires
Schneider Electric : « On nous vire pour 400 000 euros de bénéfice »
lundi 11 - 15h31
Une certaine idée de la souffrance.
dimanche 10 - 15h58
de : jy.D
MEETING de SOLIDARITE ANTI-IMPERIALISTE
samedi 9 - 19h02
de : Jean Clément
Bravo Antoine
samedi 9 - 15h20
de : jean1
Gérants du capitalisme : plus zélé que moi tu meurs !
samedi 9 - 14h41
de : joclaude
Sale année.
vendredi 8 - 17h45
de : jy.D
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite