Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Saint-Ouen : les résidents de HLM interdits de « nourrir les SDF »


de : Damien Bernard et Flora Carpentier
mercredi 24 décembre 2014 - 10h07 - Signaler aux modérateurs

Source : http://www.ccr4.org/Saint-Ouen-les-...

Ce lundi 15 décembre, les locataires des HLM du 41 rue Dhalenne à Saint-Ouen ont trouvé dans leurs halls d’immeubles des affichettes les menaçant d’une procédure d’expulsion en cas de « non-respectdu règlement intérieur ». Les deux motifs d’expulsion évoqués sont l’ouverture des « portes d’entrée sécurisées par digicodedes halls d’immeuble pour permettre l’accès des locaux communs à des sans-abri » et la fourniture à des sans-abri de « tout élément ‘logistique’ ou si vous les nourrissez, les incitant par-là même à demeurer sur les lieux squattés. » Le bailleur social place de fait les SDF au même niveau que « les pigeons » qu’il ne faut pas nourrir car cela les inciterait à revenir !

Un habitat « social » pour les classes populaires ?

Alors que le rôle soi-disant attribué à ces offices HLMest de loger les travailleurs pauvres et précaires, la généralisation de la semi-privatisation de l’habitat social a précipité ces organismes dans la logique marchande, celle de la rentabilité à tout prix. C’est ainsi que les nouveaux programmes de logements sociaux sont en réalité destinés aux classes moyennes plutôt qu’aux travailleurs, avec des loyers qui se rapprochent de ceux du parc privé, et l’exigence de garanties financières qui n’ont rien à envier aux agences immobilières classiques, fermant la porte aux plus précaires.

Cette logique de course au profit s’est matérialisée dans le cas de l’office HLM Saint-Ouen Habitat Public par l’interdiction aux locataires d’exprimer leur solidarité de classe vis-à-vis des SDF, en les laissant dormir dans un endroit un peu moins hostile que la rue, ou en leur donnant de quoi manger.

Les sans-abri, une population exclue et stigmatisée

Ces cas ne sont pas isolés et sont à placer dans le contexte d’une politique généralisée de criminalisation et de stigmatisation des SDF, à travers l’application d’arrêtés anti-mendicité utilisant, par exemple à Argenteuil, des produits chimiques malodorant pour « écarter les sans-abris de certaines zones », ou encore à Paris, la mise en place de différents types d’équipements urbains cherchant à dissuader les personnes sans-abri de s’asseoir ou de s’allonger.

Ne se suffisant pas de la situation déjà extrêmement précaire des SDF, dont le nombre ne cesse d’ailleurs d’augmenter atteignant près de 44% de hausse en onze ans, il s’agit alors pour ces municipalités gérant les institutions capitalistes, de mettre encore plus au ban de la société, ces SDF qui souffrent déjà terriblement, avec une espérance de vie comprise entre 40 et 50 ans, cela au nom de la « réputation » de leurs villes et de la « sacrosainte » propriété privée qui ne sert que ceux qui possèdent.

Alors que cette solidarité de classe, organisée spontanément par les habitants des HLM du 41 Dhalenne, s’avère nécessaire. Celle-ci ne peut suffire à régler le principal problème, c’est-à-dire l’existence même de personnes sans domicile fixe alors même qu’il y a près de 2 millions de logement vacants en France et 4,43 millions de mètres carrés de bureaux vides en Ile-de-France.

La « chasse aux trafiquants » serait-elle plus légitime ?

Face à l’indignation des habitants, relayée dans de nombreux médias, la direction de Saint-Ouen Habitat Public s’est empressée de publier un nouveau communiqué s’excusant de sa « communication pour le moins extrêmement maladroite », et expliquant que l’avertissement avait pour but de « lutter en priorité contre les trafiquants de drogue ». Nous voudrions déjà leur rappeler que s’il y a du trafic de drogues à Saint-Ouen, c’est bien parce qu’il y a des acheteurs, venus le plus souvent des banlieues riches ou des beaux quartiers parisiens. Donc rien ne sert de stigmatiser les « violents dealers » qui rendent service à bien du beau monde. Contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire, le problème des banlieues, ce n’est pas la drogue mais le chômage de masse, la misère économique qui frappent durement notre département et n’offrent aucune perspective aux jeunes.

Cette situation, ce sont les gouvernements successifs de gauche comme de droite qui l’organisent, la maintiennent et l’aggravent au plus grand profit du patronat, des propriétaires spéculateurs et des marchands de sommeils qui eux ont pignon sur rue. Alors que ceux-là vivent de l’exploitation des travailleurs, ils tentent de nous diviser, les SDF contre les logés et les mal-logés, les « bons » et les « mauvais » chômeurs, les sans-papiers et ceux qui ont des papiers, ceux qui travailleurs et ceux qui « trafiquent ».

Leur guerre contre la drogue n’est autre qu’un prétexte pour stigmatiser les jeunes des banlieues, et justifier une politique répressive, de contrôle au faciès et ultra-sécuritaire. Au NPA, nous défendons la légalisation des stupéfiants et leur commercialisation par l’Etat, accompagnées d’une politique de sensibilisation et de prévention à l’école, seule solution non-hypocrite pour casser les trafics, les mafias et leurs complices, qui ne sont nullement les jeunes que l’on cherche à réprimer.

Saint-Ouen, la spéculation immobilière et l’exclusion des classes populaires

A Saint-Ouen, on assiste à une spéculation sans limites qui a commencé il y a plusieurs années avec la destruction d’habitations précaires au profit de la construction de sièges d’entreprises, qui s’est illustrée en 2008 puis en 2013 par la violente expulsion des camps de rroms du quartier des Docks, qui s’est poursuivie cette année avec l’expulsion sans relogement des jeunes travailleurs du Foyer Cara, et qui se matérialise aujourd’hui avec la « chasse » au SDF.

On voit bien qu’avec une mairie Front de Gauche ou avec l’actuelle mairie dirigée par la droite depuis les élections municipales en mars dernier, la logique reste la même, celle d’une gentrification au service des grandes entreprises et au désavantage des classes populaires, des jeunes travailleurs, des mal-logés et des SDF. Leur objectif, c’est de contraindre les pauvres à se loger toujours plus loin de la capitale, pour reléguer définitivement la mémoire ouvrière et populaire de Saint-Ouen aux livres d’histoire, se refaire une image d’une ville « dynamique » et « saine » aux portes de Paris, et ainsi espérer attirer un peu plus les touristes et les populations aisées.

Contre la fermeture du foyer Cara et la stigmatisation des SDF, un toit, c’est un droit !

Contre ce mépris de classe, le NPA Saint-Ouen était présent au rassemblement organisé par le DAL ce samedi 20 décembre à 11h, qui a réuni environ 80 personnes devant la Mairie de Saint-Ouen, pour exiger « un toit pour tous » et dénoncer la stigmatisation des classes populaires.

Face à l’intervention d’élus Front de Gauche ayant dirigé la mairie avant son basculement à droite, nous avons été plusieurs à dénoncer leur illégitimité à intervenir alors qu’ils ont eux-mêmes organisé il y a quelques mois la fermeture du foyer Cara sans solution de relogement, situation qui perdure jusqu’à aujourd’hui. Après l’intervention d’une des jeunes travailleuses du Cara, le rassemblement a décidé de partir en manifestation jusqu’au foyer pour réclamer sa réhabilitation et le relogement de tous ses résidents, ainsi que la régularisation de la situation des personnels du foyer, dont les salaires ne sont pas versés depuis le mois dernier.

Ne nous trompons pas de combat, ce sont les gouvernements UMPS et le patronat qui sont responsables de l’existence même du « concept » de SDF, du mal logement, du chômage, de l’expulsion des Rroms et des sans-papiers, tout cela au profit d’une minorité : ceux qui nous gouvernent et nous exploitent.

Au NPA, nous continuerons à lutter pour :

· La réquisition et la réhabilitation des logements et bureaux vides !

· Le relogement de tous les SDF ou mal logés dans des conditions dignes !

· La construction de logements neufs de qualité et accessibles à tous !

21/12/2014



Imprimer cet article





Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet
Réponse à la déclaration de l’EMA sur l’ivermectine pour la Covid-19
mardi 30 - 11h37
de : pierrot
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 - 17h40
de : FRONT POPULAIRE
La Marche pour une vraie Loi Climat
lundi 29 - 16h57
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Pfizer en Israël, des résultats ?
lundi 29 - 16h45
de : joclaude
Caravane contre le blocus à La Havane
lundi 29 - 16h13
de : joclaude
Théâtre de l’Odéon occupé, l’orchestre de soutien chante El Pueblo !!
lundi 29 - 15h52
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite